Avant-Propos :

Début avril, la nouvelle (tout sauf une surprise...) est tombée. Les ventes de CD ont encore chutées en 2007, de 19% cette fois-ci, faisant suite aux lourdes baisses recensées les années précédentes... Même si le courant progressif, en tant que vivier de passionnés encore un peu réfractaires à la dématérialisation de la musique, est légèrement épargné, il n’empêche que ces révélations ont de quoi nous inquiéter. Nous avions donc envie, en guise d’avant-propos, de vous parler des méfaits de la mondialisation et de la baisse du dollar par rapport à l’euro sur le petit commerce de détail des VPCistes progressifs; on aurait pu également évoquer la déshumanisation des relations entre acteurs de notre microcosme, notre ordinateur étant devenu notre principal interlocuteur; ou bien encore regretter le temps où l’information sur les groupes progressifs était rare mais de qualité, les sites/blogs sérieux ou non se superposant les uns aux autres en un grand capharnaüm difficilement lisible...
Mais non. En écoutant les nouveautés de ces dernières semaines, toutes ces considérations négatives ont volé en éclats. Laissant place nette à une vision bien plus prosaïque des choses : profitons de cette créativité débridée que nous offre le courant progressif et laissons avant tout la parole aux musiciens qui doivent bien trouver leur compte (d’une manière ou d’une autre, à coup sûr pas financière cependant...) dans la présente situation. Que de bonheur ressenti en effet à l’écoute de ces œuvres, enchantement qui nous invite à aller à l’essentiel : la jouissance d’une musique multiforme, pas toujours en adéquation avec l’époque actuelle, mais terriblement contemporaine au regard des valeurs qu’elle véhicule...

Bonne lectureà toutes et à tous !

Olivier Pelletant (pour Cosmos Music)

P.S. : Vous pouvez désormais recevoir nos Sélections de Nouveautés par mail, au format Pdf. Que toutes les personnes intéressées nous contactent à l’adresse suivante : vpc@cosmosmusic.fr


Promotion Avril 2008

Jusqu'au 10 mai !!!!

Dans la limite des stocks disponibles...

 

2 CD à 14 € pièce !!! 

MAGELLAN : "Innocent God"

ELLEVEN : "Insight"

 


La dernière Sélection de Nouveautés (Avril 2008)...

 

BIRDS & BUILDINGS : "Bantam To Behemoth" 16 €

CAAMORA : "She" (2CD + DVD) 28 €

CENTRAL PARK : "The Unexpected Concert" (DVD) 23 €

STEVE COCHRANE : "With Or Without" 18 €

CODA : "Sounds Of Passion" (2CD) 20 €

ELLEVEN : "Insight" 14 €

HOSTSONATEN : "Winterthrough" 20 €

IQ : "Forever Live" (DVD) 28 €

JELLYFICHE : "Tout Ce Que J'ai Rêvé" 17 €

KRAMER : "Life Cycle" 18 €

MAGELLAN : "Innocent God" 14 €

MOONRISE : "The Lights Of A Distant Bay" 17 €

MUSICAL WITCHCRAFT : "III - Psalms & Soundtrack" 18 €

PALLAS : "Moment To Moment" (DVD) 25 €

SAENA : "Saena" 16 €

SENSITIVE TO LIGHT : "FRom The Ancient World" 17 €

SUNCHILD : "The Gnomon" (2CD) 23 €

THIEVES' KITCHEN : "The Water Road" 17 €


BIRDS & BUILDINGS : "Bantam To Behemoth" (69:23) 16 €


Birds And Buildings est le nouveau projet du claviériste, guitariste et chanteur Dan Britton, découvert au sein de Cerebus Effect et plus récemment aux commandes de l’excellent Deluge Grander. Accompagné par un bassiste, un batteur et un saxophoniste-flûtiste franchement pas manchots, il signe avec Bantam To Behemoth son album le plus abouti à ce jour, neuf compositions complexes d’inspiration seventies mêlant courant symphonique, jazz-rock et zeuhl. Une œuvre de premier ordre que tout amateur de musique progressive riche, intense et relevée se doit de posséder.


CAAMORA : "She" (2CD + DVD) (160 mn) 28 €


En complément du double album lui-même, le nouveau projet de Clive Nolan se décline également sur support DVD. Son cœur est constitué par la première du spectacle, jouée à Katowice le 31 octobre 2007. Véritable comédie musicale néo prog, She bénéficie, outre d’un groupe de musiciens étendu et de choristes nombreux, de décors réels ou synthétiques restituant l’ambiance du roman. Les quatre vocalistes, Clive Nolan, Alan Reed de Pallas, Christina Booth de Magenta et la polonaise Agnieszka Swita, tous en costumes, livrent une prestation impressionnante, qui donne une autre dimension et une plus grande profondeur à cette œuvre fleuve. En bonus, on trouve surtout, à côté des contenus habituels (biographie, photographies, discographie), un documentaire sur le making of de She. Nolan frappe incontestablement un grand coup avec cette sortie d’envergure !

PS : les éditions 2 CD et DVD sont également disponibles, au prix de 23 € pièce...


CENTRAL PARK : "The UNexpected Concert" (DVD) (68 mn) 23 €


Central Park, vous vous souvenez ? Une des meilleures surprises de l’année dernière ! Pensez donc, un groupe allemand des années 80, adepte d’un néo prog d’envergure, qui ne sort finalement son premier disque que vingt ans plus tard... Le plaisir se voit ici prolongé sur DVD, avec le concert donné par le combo en janvier 2007. Les cinq membres du groupe, épaulés par une chanteuse, livrent neuf interprétations de morceaux tirés de l’opus en question, parmi lesquels la longue et splendide suite «Don’t Look Back», évocation du mythe d’Orphée et Eurydice, et un titre bonus en prime, «Another Million». Une preuve supplémentaire que le talent n’attend pas le nombre des années !


STEVE COCHRANE : "With Or Without" (52:19) 18 €


Artiste canadien né en 1961, Steve Cochrane livre un quatrième disque qui mérite amplement de ne pas passer aussi inaperçu que ses prédécesseurs. Voilà en effet un guitariste qui sait proposer des chansons prog efficaces et bien balancées, ancrées dans le rock, qui possèdent un caractère évident et naturel les rendant pratiquement irrésistibles. Dynamisme, soli imparables de guitare, arrangements habilement ficelés, que demander de plus ?


 

CODA : "Sounds Of Passion" (2CD) (1986) (122 mn) 20 €


Attention, page d’histoire ! Coda, groupe néerlandais mené par le claviériste Erik de Vroomen, est en effet l’auteur d’un album paru en 1986, Sounds of Passion, qui était alors apparu comme une œuvre d’autant plus remarquable que la période n’incitait pas vraiment à l’optimisme. Pour les vingt-et-un ans de ce disque, une édition spéciale voit donc le jour, et cette remasterisation permet de (re)découvrir la majesté d’une suite qui tutoie la demi heure : s’inscrivant dans une veine classique, elle apparaît dominée par tous les types de claviers, explorant diverses directions et influences, toujours avec beaucoup d’à propos. L’album est complété par de copieux bonus, singles ou morceaux inédits, avec en outre un second CD qui propose toute une série de démos, de Sounds of Passion mais également de What a Symphony, son successeur à dix ans d’intervalle. Une étape importante de la vie de notre mouvement, un moment qui reste empreint de magie.


ELLEVEN : "Insight" (63:57) 14 €

Originaire d’outre Rhin et comportant en son sein de l’ex batteur de Chandelier, Elleven a sorti son premier disque autoproduit fin 2007 après plusieurs années d’apprentissage. Ses onze compositions sont à classer dans un néo-progressif appliqué et élégant, qui se distingue par la voix charismatique de sa chanteuse, Julia Graff, et par des claviers omniprésents. On pense, en vrac, à l’univers d’Erik Norlander et Lana Lane, à Marillion et à Porcupine Tree, des références plus que flatteuses ! Amateurs de mélodies accessibles et soignées, soyez certains que Insight saura vous séduire progressivement, c’est-à-dire grâce à un charme sans cesse renouvelé.


HOSTSONATEN : "Winterthrough" (46:22) 20 €


On le répète à chaque fois mais il semble bien que tout ce que touche Fabio Zuffanti se transforme en petite merveille pour l’amoureux de progressif symphonique. Après le succès d’Aries dans un genre pas si éloigné, le nouvel opus d’Hostsönaten est une nouvelle pépite de musique mélodieuse et raffinée, gorgée de claviers analogiques et d’envolées de guitares limpides au possible. Il n’y a guère à en dire plus tant cette musique splendide coule de source et ne peut que ravir n’importe quel amateur de ce progressif-là. Tout simplement magnifique !


IQ : "Forver Live" (2 DVD) (202 mn) 28 €


Autrefois sorti en cassette vidéo, ce magnifique témoignage du retour d’IQ avec Peter Nicholls au chant bénéficie enfin d’un support DVD à sa hauteur. Sur le premier DVD, un concert à la qualité sonore et visuelle remarquable, qui enchaîne les plus grands morceaux du groupe des années 80, avec en prime quelques titres de l’excellent Ever. Le second DVD, en plus d’offrir deux bonus du même spectacle, présente des extraits de concerts donnés la même année aux Pays Bas, avec plusieurs inédits («Came Down», «Further Away», «Corners», «NTOC»), sans oublier un documentaire, un arbre généalogique et une galerie photographique. Indispensable pour tous les amateurs de ce joyau du néo prog.


JELLYFICHE : "Tout Ce Que J'ai Rêvé" (62:48) 17 €


Harmonium est au Québec ce que Ange est à la France. Il serait donc très facile de comparer ce trio (aidé par quelques musiciens supplémentaires) à la bande à Serge Fiori, mais ce serait à la fois faux et réducteur. Car Jellyfiche est un groupe des années 2000 qui a certes un penchant pour les sonorités des années 70 (le guitariste en particulier a dû beaucoup écouter David Gilmour) mais qui développe une énergie plus actuelle et une musique plus rock et variée que ses glorieux aînés. Très bien produit, très bien chanté (en français vous l’aurez compris), symphonique à souhait : on pourrait presque paraphraser le titre de l’album en guise de conclusion. Excellente découverte !


KRAMER : "Life Cycle" (71:03) 18 €


Dans la grande famille des formations néerlandaises affiliées au néo prog, le quatuor qu’est Kramer s’impose d’emblée comme une valeur sure. Des compositions plutôt longues (généralement supérieures à sept minutes), et surtout un caractère romantique extrêmement raffiné. La beauté des atmosphères bénéficie de claviers diaphanes (charme dépouillé du piano), d’une guitare lyrique et d’un chant légèrement voilé, empli d’émotion. Ce qui n’exclut pas les moments plus musclés, habités et toujours posés. On n’est pas loin ici du talent d’un Sylvan ou d’un Like Wendy.


 

 

MAGELLAN : "Innocent God" (45:25) 14 €


Après une tentative de distribution via le site officiel du groupe, Magellan se décide à revenir à une distribution plus classique, par le biais de Musea pour la France. On ne peut que s’en réjouir, car ce dernier opus studio des frères Gardner est à la fois singulier et brillant. Moins typé hard-prog, il met davantage que par le passé l’accent sur les mélodies, toutes plus prenantes les unes que les autres, et portées par la voix démultipliée de Trent Gardner. Les arrangements restent soignés et inventifs, les ambiances magiques, et un instrumental réveille même les mânes d’ELP. Une sortie majeure de 2007, sans aucun doute.


MOONRISE : "The Lights Of A Distant Bay" (53:04) 17 €


Et une nouvelle formation polonaise, une !!! Moonrise fait en effet une superbe entrée dans notre petit milieu, avec une premier opus délicieux, délivrant un néo-progressif symphonique d’excellente facture. Les élements découverts ici sont donc connus, mais se présentent avec un agencement soigné et efficace : guitares lyriques, claviers enveloppants et tourbillonnants, mélodies finement ciselées, emphase instrumentale, sans oublier la présence du chanteur de Millenium dont le charisme vocal sied parfaitement aux ambiances de The Lights Of A Distant Bay. Entre IQ et Pendragon, mais sans se départir de sa forte identité polonaise, Moonrise délivre donc un opus frais, efficace et terriblement positif. Très belle découverte !


MUSICAL WITCHCRAFT : "III - Psalms & Soundtrack" (57:01) 18 €


Publié l’an dernier, ce troisième volet des aventures de Attila Kollar en solo (le flûtiste de Solaris est néanmoins entouré ici de bon nombre d’invités). Comme son nom ne l’indique pas complètement, III - Psalms & Soundtrack est une oeuvre hybride, scindée en 2 parties distinctes : 8 morceaux enregistrés en studio, dont la suite titre de 15 minutes, et 8 autres captés Live en 2006 et 2004. Le résultat ? Un album avant tout instrumental, symphonique et empreint fortement de la culture classique de son auteur, sans oublier des ornements issus pour leur part de la musique traditionnelle des pays de l’Est... Rien de révolutionnaire ici peut-être, mais un univers musical très personnel et tout autant visuel, et d’une rare fraîcheur émotionnelle.


PALLAS : "Moment To Moment" (130 mn) (DVD) 25 €


Le label polonais Metal Mind Productions semble connaître ces derniers mois une véritable explosion, en proposant en particulier des DVD d’artistes emblématiques du mouvement progressif. Après Andromeda, Pendragon ou le projet She de Clive Nolan, c’est donc Pallas qui se voit honoré, par l’enregistrement d’une prestation live au désormais fameux théâtre de Katowice. Douze titres sont au programme, qui mêlent les œuvres les plus récentes («Midas Touch», «Hide and Seek», ou le magnifique «Fragments of the Sun») et les classiques indémodables des années 80 («Cut and Run», «Arrive Alive», «Heart Attack»). Les bonus, nombreux, valent surtout pour le documentaire sur les coulisses du groupe et l’interview d’Alan Reed et de Graeme Murray. Un pur moment de plaisir.


SAENA : "SAENA" (68:12) 16 €


Fondé par les inséparables José Luis Fernandez Ledesma et Margarita Botello (auxquels se sont adjoints trois musiciens expérimentés), Saena est une petite perle en provenance du Mexique. Si cet album met de côté les velleités avant-gardistes les plus extrêmes du duo, il ne manque pas d’audace, proposant un progressif symphonique agrémenté d’élements rock de chambre, folk et jazz-fusion. Six compositions (comprises en 6 et 12 minutes) passionnantes où instruments électriques et acoustiques (violon, accordéon) s’entrelacent dans un étincelant kaléidoscope musical.


SENSITIVE TO LIGHT : "FRom The Ancient World" (60:08) 17 €


Ce nouvel album des Français de Sensitive To Light a de fortes chances de provoquer des réactions plus unanimes que leur précédente livraison. Avec un cahier des charges similaire (un prog moderne, mais nourri d’une ambition toute ‘seventies’), les musiciens parviennent à synthétiser des parties vocales habitées (et féminines) et des séquences instrumentales symphoniques à souhait, gorgées de guitares (quel feeling !!!) et de claviers. Une œuvre de passionnés, finement et habilement mise en son, qui s’adresse à des passionnés !


 

SUNCHILD : "The Gnomon" (48:08/47:58) 23 €


Quelques mois seulement après la sortie du premier opus de Hoggwash, l’une de ses formations, Antony Kalugin (connu initialement comme le claviériste de Karfagen) nous propose un autre de ses projets, particulièrement ambitieux celui-là. En 2 CD et entouré d’une ribambelle d’invités, notre ami ukrainien éclabousse ce The Gnomon de tout son talent ! Centré autour de 3 suites à rebondissements (27, 16 et 21 minutes), ce concept-album fait montre d’une sacrée ambition et d’une palette d’ambiances à même de séduire le plus grand nombre. Tour à tour moderne et ‘seventies’, The Gnomon offre une longue et passionnante épopée progressive qui, en dehors de quelques références fugaces (Solaris, Eloy, Ayreon, Camel ou le Floyd), fait preuve d’une grand originalité. The Gnomon fait ainsi au final partie de ces albums féconds que la première écoute enthousiasme tandis que les suivantes renforcent inlassablement le premier sentiment. Une petite merveille !!!


THIEVES' KITCHEN : "The Water Road" (73:09) 17 €


Attention: jusqu’à présent, ce groupe anglais bénéficiait d’un succès d’estime partagé entre un passé teinté de néo-prog et une nouvelle démarche plus aventureuse emmenée en particulier par un guitariste amateur du jeu d’Allan Holdsworth. Mais pour son quatrième album, le groupe s’est adjoint les services d’un nouveau claviériste suédois, qui n’est autre que Thomas Johnson, oui celui-là même qui officiait au sein d’Anglagard. Si vous ajoutez la présence en filigrane d’Anna Holmgren (flutiste d’Anglagard) et la participation plus ponctuelle de Mattias Olsson (batteur de qui vous savez maintenant), vous pourrez en conclure qu’on n’a jamais été aussi proche d’une nouvelle mouture de feu cette fameuse formation culte. Pour autant The Water Road n’est pas le troisième album des scandinaves, mais un savant mélange de prog symphonique largement imbibé de claviers vintage, de passages plus ardus où le guitariste est plus en avant, et de petites touches folk bienvenues. Voilà en tout cas une excellente surprise et un disque qui devrait tourner longtemps sur les platines.


SOLARIS : "Live In Mexico" (DVD + CD) (75 mn + 46 mn) 25 €


Formation hongroise mythique s’il en est, Solaris propose ici son premier DVD (accompagné d’un CD reprenant la partie audio du concert) focalisé sur une prestation donnée au Mexique en 2004. Le groupe y interprète alors une version raccourcie (3/4 d’heure) de son dernier opus en date, Nostradamus - Book of Prophecies. Pour la rareté de la chose (tant l’objet lui-même que la possibilité de voir un jour ce groupe), les amateurs se réjouiront de posséder ce DVD, mais sa faible durée et le peu de consistance des bonus (des images des périples des musiciens à travers le Mexique) risquent fort de laisser les autres dubitatifs...


 

SPLINTER : "Dreamers" (51:01 + DVD) 23 €

 

Les Pays Bas sont une pépinière particulièrement fertile ces derniers temps pour notre mouvement. Outre Kramer, Splinter, un quintette qui livre ici son premier album après plusieurs démos et des concerts en première partie de Karmakanic et des Flower Kings, mérite grandement le détour. Produit par Jonas Reingold, Dreamers célèbre un rock progressif à la fois lyrique et accessible, aux mélodies soignées et percutantes, d’autant plus plaisant qu’il peut être découvert ici en son et en images. Proche parfois de ACT, Magic Pie ou Spock’s Beard, Splinter fait preuve d’un sacré charisme, tant vocal qu’instrumental, et nous abreuve de compositions aux mélodies évidentes mais à la structure sophistiquée. De quoi permettre à ce Dreamers de connaître un très beau succès !!!