Avant-Propos :

Après un mois de janvier où le courant progressif semblait être bizarrement entré en léthargie (phénomène très peu rencontré ces 10 dernières années), la fin de cet hiver traduit un retour à la normale en terme de sorties. Ces dernières semaines ont en effet été des plus fécondes, ce qui permet à la présente Sélection de Nouveautés de prendre des allures de “Caverne d’Ali Baba” du prog. Et ici, nul besoin de formule magique pour ouvrir les portes de cette corne d’abondance musicale, les meilleurs disques du moment n’attendent que vous pour livrer leur contenu... Des contenus aussi aboutis que variés selon les formations recensées, ce qui fait bel et bien du courant progressif un melting-pot toujours aussi difficilement identifiable. Alors, gageons que ces mini-chroniques et les liens sonores qui y sont associés vous permettront d’y voir un peu plus clair. Et si cela ne suffit pas, n’oubliez pas évidemment la possibilité de nous contacter par téléphone, un service finalement devenu assez rare aujourd’hui et qui pourrait bien faire la différence en cette période de mondialisation forcenée. Alors, quels que soient les moyens utilisés pour vous faire une opinion sur les sorties du moment, soyez certain de découvrir des formations de grande qualité, portant avec panache les couleurs de notre courant, somme toute avide d’immortalité...

Bonne lectureà toutes et à tous !

Olivier Pelletant (pour Cosmos Music)

P.S. : Vous pouvez désormais recevoir nos Sélections de Nouveautés par mail, au format Pdf. Que toutes les personnes intéressées nous contactent à l’adresse suivante : vpc@cosmosmusic.fr


Promotion Mars 2008

Jusqu'au 5 avril !!!!

Dans la limite des stocks disponibles...

 

2 CD à 14 € pièce !!! 

GHOST CIRCUS : "Across The Line"

NOSOUND : "Lightdark"

 


La dernière Sélection de Nouveautés (Mars 2008)...

 

DID'BO : "The Planet Of Famous Apples" 15 €

CABEZAS DE CERA : "Hecho En Mexico" 16 €

EXPEDITION DELTA : "Expedition Delta" 15 €

FISH : "Scattering Crows - Live In EUrope 2004" (DVD) 25 €

FLAMBOROUGH HEAD : "Live In Budapest" 17 €

GHOST CIRCUS : "Across The Line" 14 €

STEVE HACKETT : "Tribute" 18 €

HOBSON'S CHOICE : "New Horizons" (1996) 17 €

INVISIGOTH : "Narcotica" 15 €

LITTLE KING : "Leagcy Of Fools" 17 €

MOONGARDEN : "Songs From The Lighthouse" 16 €

MOON SAFARI : "Blomljud" 23 €

NOSOUND : "Lightdark" 14 €

REALEAF : "Possibly Not" 17 €

ROCKET SCIENTISTS : "Looking Backward" (4CD + 1 DVD Box) 49 €

RPWL : "The RPWL Experience" (Edition Limitée) 19 €

SIMON SAYS : "Tardigrade" 16 €

SOMA PLANET : "Bholenath" 16 €

SONGS OF THE EXILE : "Reasons" 16 €

THE TANGENT : "Not As Good As The Book" (Edition Limitée) 29 €

THE TANGENT : "Not As Good As The Book" 23 €

TILES : "Fly Papers" 18 €


DID'BO : "The Planet Of Famous Apples" (38:53) 15 €

Derrière cet étrange patronyme se dissimule un artiste français, passionné de musique, qui livre un premier disque autoproduit. A l’écoute, le plaisir est au rendez-vous : des chansons progressives à base de guitare acoustique, élégante, avec un chant en anglais pourvu de bien belles mélodies. Ajoutons à cela des arrangements élaborés, principalement des nappes de claviers, et une certaine proximité avec l’atmosphère d’un Pink Floyd, et vous aurez facilement compris qu’il y a là une précieuse découverte !


CABEZAS DE CERA : "Hecho En Mexico" (70:25) 16 €

Découvert en France lors de ses passages en France (au Festival Crescendo notamment), Cabezas De Cera est malgré tout assez peu connu des fans de prog de notre pays. Ce Hecho En Mexico, constitué de compositions inédites enregistrées ‘live’, arrive donc à point nommé pour élargir le public de cette formation méxicaine. Cabezas De Cera offre certes une musique pas toujours aisée à appréhender lors des premières écoutes, mais son rock progressif métissé (élans ‘crimsonniens’, jazz-rock, Musiques Nouvelles, world-music...) possède une intensité propre et s’avère malgré tout assez fédérateur. Un univers artistique à découvrir !


EXPEDITION DELTA : "Expedition Delta" (51:02) 15 €

Attention, projet d’envergure ! Ayreon fait des émules, et Expedition Delta est le projet de Srdjan Brankovic, musicien serbe, qui a réussi à attirer sur son disque une pléiade de stars : Erik Norlander, Gary Wehrkamp, Richard Andersson, Joost van den Broek, Sabine Edelsbacher, entre autres, tous issus en majorité du milieu (hard) prog. Nulle surprise donc pour l’ancrage stylistique de l’album, qui affiche une inspiration insolente et une efficacité impressionnante. Une excellente manière d’aborder la Serbie sous un angle plus positif que l’image traditionnellement véhiculée par les médias.


FISH : "Scattering Crows - Live In EUrope 2004" (DVD) (80 mn) 25 €

Témoignage de la tournée promotionnelle du prédécesseur de 13th Star, Fields of Crow, ce DVD affiche une copieuse set list de onze morceaux, tous issus de la carrière inégale du géant écossais, vue ici sous ses meilleurs angles, avec en final un medley de cinq titres, dont un “Market Square Heroes” de belle mémoire. Ce concert à Malte est en tout cas un moment fort, où l’on retrouve le chanteur en grande forme, entouré d’un groupe en osmose. Les bonus, rares (les coulisses du spectacle), ne remettent donc pas en cause la grande qualité de ce DVD, un des meilleurs de Fish.


 

FLAMBOROUGH HEAD : "Live In Budapest" (78:56) 17 €

En 10 années d’activités discographiques, Flamborough Head aura publié 4 albums-studio, que vient aujourd’hui compléter Live In Budapest, témoignage du concert donné en février 2007 lors d’un (mini) festival progressif hongrois. Le groupe néerlandais délivre ici son neo-progressif avec une assurance et un enthousiasme qui ne tarderont pas à vous convaincre du bien fondé de la publication du présent opus. Il faut dire que la musique découverte offre un enrobage formel plus dynamique et consistant que sur les enregistrements en studio, notamment au niveau des parties de basse et de claviers. De quoi, au final, faire de Live In Budapest une délicieuse surprise, même si certains regretteront peut-être la faible représentation (un seul titre) des 2 premiers albums de Flamborough Head...


GHOST CIRCUS : "Across The Line" (69:45) 14 €

Second opus pour ce groupe américain remarqué avec l’album Cycles en 2006. Across The Line, disque conceptuel qui traite de la vie après la mort, est une suite de huit nouvelles compositions qui mêlent à merveille l’accessibilité FM et l’ambition prog, avec une réelle sensibilité, à la manière d’une formation comme Abigail’s Ghost (que de fantômes dans cette affaire !!!). Fort de ses certitudes et de ses compétences, Ghost Circus délivre donc un opus extrêmement plaisant, qui se déguste avec voracité et enthousiasme, notamment quand les nombreux et superbes solos de guitare débarquent sur le devant de la scène. Et les écoutes successives ne font que confirmer ce délicieux constat, à savoir le changement de statut (et de catégorie !) de ces américains bien réels !!!


STEVE HACKETT : "Tribute" (50:14) 18 €

Fidèle à sa respiration musicale, entre albums rock et disques de guitare acoustique, Steve Hackett livre un opus principalement composé de pièces écrites par Bach, Granados, mais surtout Andrés Segovia, à l’instar de son hommage à Satie voici quelques années. On trouve toutefois trois compositions écrites par le guitariste lui-même, se fondant parfaitement dans un ensemble très classique, qui confirme le talent d’un artiste polymorphe.


HOBSON'S CHOICE : "New Horizons" (1996) (51:04) 17 €

Enregistré en 1996 mais découvert seulement récemment, New Horizons est donc sorti ces dernières semaines du long tunnel qui l’avait caché si longtemps. Bizarre en effet qu’un tel album ait pu se soustraire de la sorte à l’attention du milieu progressif. D’autant plus surprenant d’ailleurs que New Horizons délivre un excellent progressif “symphonico-seventies” dans la lignée de groupes comme Quill, Babylon ou Infinity. Des preuves ? Des claviers multiformes, une guitare lyrique en diable, une section rythmique lègère et efficace, un chant aérien et des compositions finement ciselées. Et l’avenir ? Après plus de 10 ans de silence, le groupe de la Nouvelle-Orléans a repris ses activités et devrait sortir un second opus avant la fin de l’année...


INVISIGOTH : "Narcotica" (70:14) 15 €

Après un Alcoholocaust prometteur, le duo d’Invisigoth récidive sans tarder, avec un second album qui risque fort de les hisser parmi les valeurs sures du monde hard prog le plus symphonique. Il faut dire que leur mixture musicale possède une indéniable personnalité, mélange de chant habité et d’une instrumentation inventive, que l’on pourrait rapprocher de celle d’un Ayreon. Le lien entre les 2 formations se découvre et s’affine d’ailleurs tout au long de ce Narcotica, qui s’avère au final une sortie tout autant aboutie qu’inespérée.


LITTLE KING : "Leagcy Of Fools" (38:44) 17 €

Groupe texan en activité depuis bientôt douze ans, Little King livre un album dédié aux relations de familles et aux héritages complexes qu’elles peuvent engendrer, avec de surcroît une dose d’engagement politique. Musicalement, on se situe dans une tradition dans laquelle les Etats-Unis excellent, un rock progressif influencé par Kansas, pourvu d’une guitare flamboyante et de mélodies prenantes, avec pour ce disque un rôle accru des claviers. Sans aucun doute une œuvre qui devrait permettre à son auteur de se faire un nom...


 

 

MOONGARDEN : "Songs From The Lighthouse" (71:06) 16 €

Au risque de vendre la mèche un peu vite, autant l’annoncer directement : Songs From The Lighthouse est à conseiller avant tout autre album du groupe, avant le néo-prog flamboyant de Brainstorm Of Emptyness (1995), avant même le mémorable Gates Of Omega (2001) dont le fascinant mélange musical avait tant marqué nos esprits. 4 ans après le post-rock intelligent de Round Midnight, qui balançait entre Radiohead et Genesis, Moongarden revient à un prog plus franc, une musique qui palpite s’étire, se colore, se différencie, et nous emporte vers un plaisir intense. Entièrement composé par le claviériste Cristiano Roversi depuis le départ de son alter-ego, le guitariste David Cremoni, la musique de Songs From The Lighthouse est plus que jamais ambitieuse, exécutée de main de maître par des musiciens surprenants. Surprenantes et originales les interventions de Marco Tafelli, soit pour des soli de guitare tendance Rothery/Hackett, soit sur des riffs metal inattendus. De même pour le divin solo de moog sur “Sonia-part 5”, un peu sur le modèle de celui du “Ace Of Wands” de Steve Hackett. Surprenant également le retour de Simone Baldini-Tosi, chanteur ayant fait des progrès considérables depuis sa prestation peu convaincante sur le premier album en 1994. Surprenante la présence d’Andy Tillison (The Tangent) comme invité d’honneur pour un duo talentueux sur “That Child” (5:52). Mais davantage qu’un simple retour au prog, Songs From The Lighthouse est une synthèse réussie de toutes les influences de Moongarden et par conséquent tout ce que ce groupe italien a pu faire auparavant, ce qui conduit probablement à une sorte de fusion entre le passé et l’avenir du prog.


MOON SAFARI : "Blomljud" (51:36/52:20) 23 €

Si vous cherchez un album qui reprend pleinement à son compte l’innocence et la fraîcheur qui prévalaient dans les années 70, Blomljud est fait pour vous. Au delà de l’événement que représente la sortie du second opus de Moon Safari, la musique positive et généreuse découverte ici enchantera en effet tous les mélomanes avides de paysages sonores lumineux et fleuris. Au programme, 2 CD gorgés de compositions luxuriantes, tour à tour centré autour d’un chant épuré et de parties instrumentales d’un symphonisme enivrant. A la manière du Yes ‘seventies’ moins avide de sinuosités ou d’un Glass Hammer dénué de cette efficacité typiquement américaine (dans la forme surtout), Moon Safari trace une route musicale, dans le sillage de laquelle tous les fans d’un progressif exigeant et évident voudront s’installer. Palette instrumentale parfaitement adaptée aux ‘pavloviens’ que nous sommes (ah, ces claviers vintage !), longues suites à rebondissements (32 minutes pour la plus longue d’entre elles), beauté mélodique jamais prise en défaut, écriture raffinée sont ainsi les éléments structurants d’une petite bombe qui va faire sans nul doute beaucoup de ravage dans notre petit milieu. Brillant, définitivement brillant !


NOSOUND : "Lightdark" (53:45) 14 €

Steven Wilson fait décidément beaucoup d’émules. Mais plus qu’à Porcupine Tree, c’est à No-Man et sa pop atmosphérique languissante que ce groupe italien fait très clairement référence. D’ailleurs, le chanteur Tim Bowness fait une apparition notable sur un des morceaux, accentuant encore un peu plus la similitude entre les deux formations. Plus abouti que son prédécesseur (le déjà très recommandable Sol 29 - qui fait d’ailleurs l’objet d’une réédition remasterisée avec 2 titres bonus), Lightdark propose essentiellement de longues compositions planantes et éthérées à souhait, superbement produites, et qui invitent à un voyage dans les hautes sphères de l’inconscient de chacun d’entre nous.


REALEAF : "Possibly Not" (38:36) 17 €

Dans le genre “je sors de nulle part (d’Israël en fait) mais je vais entrer dans beaucoup d’oreilles”, Realeaf s’impose comme un sacré client. Possibly Not développe en effet un progressif psycho-floydien superbe, qui ne manquera pas de vous faire penser de temps à autre à Porcupine Tree mais qui s’avère au final très personnel. Le gros travail sur les atmosphères et l’utilisation de claviers ‘vintage’ confèrent également à Possibly Not une dimension scandinave (Anekdoten), qui finit de faire de Realeaf une excellente surprise de ce début de printemps, même si l’album date de l’an dernier. Realeaf ? le groupe de tous les possibles !


ROCKET SCIENTISTS : "Looking Backward" (4CD + 1 DVD Box) 49 €

Attention, œuvre d’art incontournable ! Le groupe mené par Erik Norlander et Mark McCrite se fend ici d’un splendide coffret, idéal à la fois pour les fidèles convaincus de la formation et pour tous ceux qui ne la connaîtraient pas encore. Pas moins de quatre CDs, un DVD et un magnifique livret d’une soixantaine de pages ! Les quatre disques reprennent les trois albums studio ayant précédé le récent double Revolution Road, dans des versions remasterisées, avec quelques bonus en prime; le dernier CD est une sélection d’une douzaine de morceaux des opus précédents rejoués par l’actuelle formation en 2007. Quant au DVD, il en est le pendant visuel, avec des interviews et deux documentaires d’une vingtaine de minutes chacun, dont un retrace l’histoire des Rocket Scientists. Un bien bel objet !

(CD1: 76:23 - CD2: 67:43 -CD3: 69:50 - CD4: 57:46 -
DVD: 148 mn)


RPWL : "The RPWL Experience" (Edition Limitée) (67:05) 19 €

Alors que son titre pouvait laissait croire à un virage vers une musique peut-être plus expérimentale et inédite, ce nouvel opus des allemands se situe quelque part entre Trying To Kiss The Sun et World Through My Eyes, c’est-à-dire à mi-chemin entre le versant le plus pop et accessible du groupe et ses penchants plus planants et symphoniques faisant toujours référence à Pink Floyd. Peu de surprises donc (mise à part un petit durcissement bienvenu de certains passages) mais un indéniable savoir-faire et une qualité de compositions toujours au-dessus de la moyenne, qui font de cette nouvelle expérience un album des plus recommandable dans la discographie impeccable de RPWL.


 

SIMON SAYS : "Tardigrade" (73:50) 16 €

Six ans après Paradise Square, voici enfin le nouvel album des suédois de Simon Says. Et c’est avec bonheur qu’on retrouve le progressif intemporel de cette formation, à la fois bercé par les ténors du prog d’antan (Genesis en tête) et ceux plus proche de nous (la beauté mélodique des premiers Flower Kings en particulier). Fort de compositions souvent épiques (la plus longue culmine à 26 minutes !), Tardigrade propose son lot de pièces à rebondissements empreintes de thèmes mélodiques chatoyants au possible. Une bien belle réussite dans la grande tradition du progressif symphonique !


SOMA PLANET : "Bholenath" (58:11) 16 €

Portant son patronyme comme un fier étendard, Soma Planet revendique clairement l’influence de Gong dans l’élaboration de sa musique. Cependant, au regard de ses origines espagnoles, cette formation n’est au final aucunement le clone de la bande à David Aellen, même si les similitudes se découvrent règulièrement au fil des compositions (12, de 1 à 10 minutes) de Bholenath. Ce dernier, second album du groupe, offre donc bien un psyché-prog déjanté et totalement ‘seventies’ (écoutez cette section rythmique pour vous en convaincre), qui brasse les ambiances et les styles avec audace et maestria. Auteur d’une musique parfois loufoque mais souvent envoûtante, Soma Planet n’emportera certainement pas l’adhésion du plus grand nombre, mais cela n’a jamais été un gage de qualité, nous le savons bien, nous fans de prog...


SONGS OF THE EXILE : "Reasons" (77:25) 16 €

Déjà le quatrième album pour ce groupe néerlandais, et sans nul doute le meilleur à ce jour ! Il faut dire que Songs Of The Exile (S.O.T.E. pour les intimes) développe enfin une musique tout autant personnelle qu’aboutie. Finis les errements passés, place désormais à un néo-progressif moderne, méné par une guitare très en verve, tour à tour lyrique et agressive. Reasons, concept-album sur le temps qui passe, peut ainsi évoquer tout autant Saga ou Rush, que Riverside ou Dream Theater pour un résultat inspiré, efficace et surtout fédérateur. Bonne pioche que ce S.O.T.E. pour le label Muséa !


THE TANGENT : "Not As Good As The Book" (50:46/43:49) (Edition Limitée) 29 €

THE TANGENT : "Not As Good As The Book" (50:46/43:49) 23 €

La multiplicités des projets de ses membres, comme l’instabilité chronique des effectifs n’affectent en rien l’ambition de The Tangent. Sur la lancée du fort réussi A Place In The Queue, son leader Andy Tillysson semble bien décidé à lui faire passer la vitesse supérieur._Il nous propose cette fois, en effet, un excellent double cd basé sur une nouvelle de son cru (ne comptant pas moins d’une centaine de pages, celle-ci est jointe à l’édition limitée). Cela dit, plus que pour son conceptualisme ou sa durée, la répartition de cette nouvelle oeuvre sur 2 CD, se justifie davantage par la nette séparation de 2 approches différentes. L’une, avec 7 morceaux (de 3:43 à 10 :13), vise à prolonger l’aspect parodique que le groupe adopte régulièrement pour visiter ses influences, l’autre sur 2 magnifiques suites (21:15 et 22:43) nous dévoile un propos plus attitré où les musiciens livrent le meilleur d’eux même, notamment le nouveau guitariste titulaire, Jakko M Jakszyk dont les lumineuses interventions s’avèrent absolument délicieuses. Une sortie majeure de ce début de printemps.


 

TILES : "Fly Papers" (49:34) 18 €

Déjà remarqués en 2004 avec un premier album, les américains de Tiles récidivent avec un disque énergique et inspiré de bout en bout. Leur influence majeure est claire : Rush. Le disque est d’ailleurs produit par Terry Brown et illustré par Hugh Syme, et parmi les invités, nombreux, on trouve le guitariste Alex Lifeson ! Une sorte de reconnaissance bien méritée, tant la musique rock est travaillée, mais sans jamais oublier l’aspect mélodique. Un album puissant, un sans faute dans le genre.